La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Gagner l''égalité professionnelleGagner l''égalité professionnelle

http://www.egalite-professionnelle.cgt.fr/


POUR NOS RETRAITES,
LES 9, 10 ET 11 JANVIER
ON ARRÊTE LE PAYS !

Contrairement aux espoirs des « marcheurs » dont le premier de cordée Macron, les mobilisations ne se sont jamais arrêtées durant la période des fêtes. Ce n’est pas l’intervention du président de la
République qui a permis de voir une issue positive, il n’a fait que renforcer la position de son Premier ministre dans sa volonté d’imposer la retraite par point, une régression historique de notre système de protection sociale. (lire la suite)


POUR SAUVEGARDER NOTRE SYSTÈME DE RETRAITE,
LES SYNDICATS DE LA FILPAC SONT TOUJOURS DÉTERMINÉS ET MOBILISÉS !

Si Macron et son gouvernement ont choisi les stratégies de la guerre d’usure et du pourrissement pour imposer leur projet de loi, c’est perdu !
Si, après plus de 50 jours de grève et d’action - la plus longue grève qu’est connue notre pays. (lire la suite)


NE RESTONS PAS
LES BRAS CROISÉS !

Ne restons pas les bras croisés face à ce gouvernement qui détruit petit à petit les droits de travailleurs et de ses citoyens les plus fragiles. C’est l’observatoire français des conjonctures économiques qui le constate : « les 5 % de français les plus pauvres devraient voir leur
niveau de vie se réduire ». D'ailleurs, consciente des enjeux  sociétaux directement liés à ce projet de loi, l’opinion publique continue à rejeter ce projet néfaste pour l’équilibre même de notre démocratie. Même le Conseil d’État, où la CGT n’est pourtant pas présente, dénonce un texte flou, partiel et sans visibilité pour les futurs retraités. (lire la suite)


Compte-rendu de la réunion Paritaire

du 12 février 2020.

En début de séance, les patrons font état des propositions dans le cadre de l’accord frais de santé. Ils précisent que la proposition contient un plancher pour le panier de soin minimum indexé sur celui du cartonnage, ils s’engagent aussi a travailler sur une négociation de branche sur les garanties et les recommandations.

La FILPAC-CGT demande des garanties pour ne pas voir des entreprises dénoncer les accords en vigueur pour mettre en place celui de la branche sous de faux prétexte. Il est donc demandé les choses suivantes :

  • Préciser que la loi impose que les accords d’entreprise ne peuvent prévoir que des garanties équivalentes ou supérieures. (lire la suite)